Le Maroc Secret d'Abdel

Hiking in the desert, it is not only a trip, it is a real adventure

 

Morocco gets plenty of different landscapes, an extraordinary handicraft and also a wealthy and delicious cuisine. Tahar Ben Jelloun wrote a sentence which could perfectly define the country: “S’il avait des bras, ils seraient grands ouverts” which means in English “If he had arms, they would be wide open”.

 

Discovering a different and genuine Morocco

Morocco is considered as one of the most beautiful country in the world. Morocco modernized itself over time while keeping its own culture and traditions. The country has souks, handicraft, a very wealthy architecture, a rich and creative cuisine and wonderful landscapes such as mountains and deserts.

Morocco is the perfect place to break your habits, enjoy vacation and relax!

Winter generally means stress, fatigue and bad weather, whereas in the south, landscapes are so colorful! The huge breathtaking deserts make you forgetting coats, scarfs and gloves.

Souks, from Marrakech to Zagora and from Essaouira to Sidi Ifni, mix spices, traditional deserts, endless palavers and bright colors.

Do you want to see something special and different? Go to Ouarzazate in order to get a glimpse of kasbahs and its legendary color: shades of orange with palm trees. Then, Zagora, last oasis, before the desert ! When going out of Draa’s valley, you go to M’hamid El Ghizlane, the last step before arriving in Tombouctou.

Abdelkaled Benalila created a new way of sightseeing

Abdelkaled Benalila, who is the president of the charity La Main Blanche (translation: “the White Hand”), in Morocco, works hard since many years to develop fair trade in order to support local people. He invested in bivouacs and hostels in M’Hamid and in the Chegaga desert.

He buys fresh products to local farmers, he collaborates with camels, he brings his own clients to remote villages in order to meet craftsmen, weavers, copperware craftsmen and so on. By doing this, he allows them to sell their products to a fair price, without intermediaries, he contributes to longevity and upkeep of Berber nomads traditional life and of craftsmen or producers.

In order to prove that ancestral knowledge (weaving, nomad herding, leather work and so on) and transmission of age-old techniques are essential (jewels, pottery, marquetry etc.). He is convinced that tourism professionals in Morocco have to promote a reasoned sightseeing, to contribute to the upkeep of population in Southern Morocco. And thus, avoiding the migration to northern big cities, most of time they represent the first step before leaving and going to Europe because of a lack of local activities. Abdelkaled Benalila is sure that sharing his deep love to the desert, whose he knows each sand grain for having spent many months alone, he will success to share his point of view regarding an economic development (thanks to the inhabitants) and avoiding  the plundering of wealth by multinational companies.

 


POSTCARDS OF KASBAH SAHARA SERVICES

 

 


POSTCARDS OF KASBAH SAHARA SERVICES

 

 

 


L'HOTEL KASBAH SAHARA SERVICES EN IMAGES . . .

 



 

 


LA CAVERNE D'ALI BARZOUK

 

 

Article de Louise Bartlett - Magazine Interdépendances (n°86) - Juillet 2012

 

Zagora : à Amzerou, Barzouk Douini collecte depuis 25 ans des pièces anciennes. Dans la "caverne d'Ali Barzouk", surnom donné par son jeune frère bijoutier, Mahjoub, on découvre des robes tissées de fil d'or et pièces d'argent, vieilles d'un siècle. De lourds bijoux portés lors de mariages, des dagues, fibules et autres apparats de fête. Des tapis, meubles, foulards, théières... Certaines pièces sont à vendre, les autres, juste à admirer. Barzouk souhaite exposer ces trésors dans un musée que la famille s'occupe actuellement de construire dans une maison voisine. Riches vestiges qui témoignent également de la présence de familles juives dans la région dont la majorité sont parties en Israël entre 48 et la guerre des Six Jours.

KASBAH SAHARA SERVICES - LA MAIN BLANCHE

 

 

Les promenades dans le désert ce n’est pas seulement un voyage, c’est une aventure. Et le Maroc n’en est pas avare avec des paysages infinis de diversité, un artisanat exceptionnel et une cuisine à en faire palpiter les papilles.  S’il fallait définir ce pays, ce serait sans doute par la voix de Tahar Ben Jelloun : «S’il avait des bras, ils seraient grands ouverts».

Découvrir un Maroc authentique et différent

Le royaume du Maroc est considéré comme l’un des plus beaux pays au monde. Le Maroc a su au fil des années se moderniser, tout en conjuguant culture et tradition. Merveilles architecturales, artisanat, souks ou gastronomie riche et créative, le Maroc, entre côtes, montagnes et désert, regorge de contrastes et d’authenticité.

Le Maroc, dépaysement total garanti pour profiter des fêtes de fin d’année et se ressourcer

L’arrivée de l’hiver est en général synonyme de stress, de fatigue et de grisaille… Alors qu’un peu plus au sud, c’est un véritable arc-en-ciel de couleurs ! L’immensité d’un désert mi-or, mi-azur fait vite oublier manteaux, écharpes et bonnets. Le tourbillon enivrant des souks, de Marrakech à Zagora, d’Essaouira à Sidi Ifni, est un bonheur permanent mêlant à l’infini odeur des épices, douceurs traditionnelles, palabres sans fin et couleurs chatoyantes. C’est la douce folie du souk !

Une envie d’escapade ? Direction Ouarzazate pour ses kasbahs et sa couleur légendaire : un camaïeu d’orangés déployés à l’ombre des palmiers. Puis Zagora, dernier oasis, avant le désert ! A la sortie de la vallée du Draa, direction M’hamid El Ghizlane, la dernière ville à la porte de l’étendue de sable, étape ultime avant Tombouctou.

Abdelkaled Benalila, ouvre les portes d'un nouveau  tourisme Abdelkaled Benalila, Président de l’Association La Main Blanche, au Maroc, œuvre depuis des années pour un  développement économique équitable et raisonné au profit des populations locales sud marocaines. Ses investissements se font dans des bivouacs ou auberges, comme à M’Hamid ou dans le désert de Chegaga. Mais aussi au profit de tribus berbères nomades. En effectuant tous ses achats en produits frais auprès des producteurs locaux, en collaborant avec les méharis, en amenant ses clients jusque dans les villages les plus éloignés pour aller à la rencontre d’artisans, tisserands, dinandiers,…et leur permettre de vendre leurs produits au juste prix, sans intermédiaires, il contribue à la pérennité et au maintien de la vie traditionnelle des nomades berbères et des artisans ou producteurs. Pour sensibiliser à l’importance de ces savoir-faire ancestraux (tissage, élevage nomade, travail du cuir,…) et à la transmission de techniques séculaires (bijoux, poteries, marqueterie,…), il est persuadé que les professionnels du tourisme marocain doivent inciter à un tourisme raisonné, pour contribuer au maintien, dans la dignité, des populations dans le grand Sud marocain. Et éviter ainsi la migration vers les grandes villes du nord, souvent premières marches avant un départ pour l’Europe par manque d’activité locale. Abdelkaled Benalila est certain qu’en faisant partager l’amour profond qu’il porte au désert, dont il connaît chaque grain de sable pour y avoir passé des mois en totale autonomie, il réussira à faire partager sa vision d’un développement économique porté par les habitants eux-mêmes et éviter le pillage des richesses par les multinationales touristiques.

 

www.saharaservices.info

Souvenir de la traversée du Maroc en courant…

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

La Tribu GESTIN organisait l’Extrème Runners Cup 100 miles 3ème édition, du 10 au 17 mars.
« Il n’y a pas de grand défi sans un grain de folie ».
Demetrio, était au départ de cette magnifique course :

 » Mardi 12 mars 2013, après un bon petit déjeuner à 6:30 sur la terrasse de notre petit hôtel de FOUM-ZGUIC.

Nous sommes transportés en 4×4 vers la ligne de départ point GPS (N29.57.534W 6.51.006) sous l’arche des portes d’entrée du désert.

Il est 8:15′ les derniers réglages s’imposent pour les 25 coureurs. Nous sommes en présence d’une vedette : notre BERNARD Deniaud de Koh Lanta nous sommes alignés sous un soleil brûlant déjà notre peau. Nous prenons quelques minutes pour la séance photos, avant de prendre le départ…

8:30 le départ est donné un vent favorable nous pousse, une échappée s’élance avec CORBARIEU Thierry : un grand coureur de longue distance déjà vainqueur d’une 333, d’une 555, Finisher de la BadWater de la Jordanie et de la Barckley au USA. Dans l’échappée nous retrouvons Jean-Louis NARDINE et RENAUD Patrick champion de France V2 des 24H. Je reste derrière à observer jusqu’au premier CP1, en sachant qu’il y en a 7 à rejoindre. Vous l’aurez compris, c’est une longue aventure qui nous attends, sur un parcours de 167 km en ligne droite pour rejoindre le dernier point GPS (N.29.49.729 W.5.42..799) qui sera l’arrivée à MHAMID à quelques km de l’Algérie.

Je gere ce premeier marathon qui me permet de prendre la mesure de la course. La chaleur augmente il fait 37° nous sommes au 44ème km.

Après le CP2 je reviens sur le groupe. Thierry s’arrête car il à mal au ventre, et Jean-Louis également: il a des insolations.

La déshydratation aussi a commencé les dégâts, je commence à avoirs des crampes il faut absolument que je prenne du sel au prochain CP3.
Au CP 3, apres 65km de course, une pause de quelques minutes le temps de remplir mes bouteilles et prendre l’essentiel nutritif.

Thierry ne peut plus manger, des douleurs à l’estomac suivis de vomissements, je lui propose de l’attendre il accepte. Nous ferons un bout d chemin ensemble.

Patrick, abandonnera ici, car il a eu des soucis gastrique, et une insolation.
Après 10′ de pause nous nous envolons pour le CP4 (km90) en observant le coucher du soleil en laissant derrière nous la fraîcheur de la nuit.

On ne s’arrête plus, le silence est là, je prend l’orientation en main une concentration forcée pour le passage des dunes, plusieurs heures vont êtres nécessaire pour rejoindre le CP suivant, ou nous trouverons un petit repas rapide : soupe froide, viande de grison et fromage. Le sac remis sur le dos et nous voilà reparti en direction du CP5.

Nous enchainons, avec Thierry, les CP5, 6 et 7 qui espacés de 25 km. Les heures passent le jours se lève, une tempête de sable vient nous pincer les endroits de peaux qui ne sont pas protégés. La nuit s’est deroulé sans encombre, nous avons passé les difficultés à deux, et discutant, mais peu…

Enfin l’arrivée est en vue, encore 14 km de souffrance dans les montagnes de sables Thierry et moi fiers d’être ensembles pour passer cette ligne d’arrivée et de savourer un liquide frais au couleurs ambré surmonté d’une coiffe blanche à hôtel la Kasbah de MHAMID en 28h25min, Jean-Luis arrive en 2ème après être resté quelques heures à un CP il fini en 35h00. Ensuite des petits groupes arrivent emmené par OSTROWSKI Patrick.

Félicitation à tous c’était un grand moment de souffrance mais du bonheur,

www.runningcafe.fr

www.extreme-runner.fr

EXTREME RUNNER 100 MILES - 9 au 16 mars 2014

M’hamid El Ghizlane, carrefour historique des caravanes nomades
M‘Hamid El Ghizlane signifie la plaine des Gazelles. Il y a bien longtemps qu’elles ont disparu, tout comme les caravanes transsahariennes de dromadaires, avec la fermeture des frontières. Jusqu’à un passé récent, les nomades berbères commerçaient à travers tout le désert du Sahara, le Soudan, le Mali, la Mauritanie,… et transportaient leurs marchandises à dos de dromadaires. M‘Hamid El Ghizlane était, pour ces hommes, un havre de paix, un lieu d’échanges et de repos à la porte du désert du grand Sahara. Les caravanes ont disparu, mais la culture berbère est toujours présente, avec un sens de l’hospitalité inhérent au peuple du désert. Offrir de prendre le thé est un signe d’accueil et, sa préparation, un véritable cérémonial, chez les nomades.
M’Hamid reste un carrefour des cultures nomades. Il s’y tient chaque année le Festival International des  Nomades dont les participants viennent du monde entier.
M’Hamid est aussi la dernière oasis importante sur la vallée du Draa qui, venant du Haut-Atlas, va se perdre dans le désert.
Parfois balayés par les vents de sable, les paysages autour de M’Hamid sont variés, alternant plaines et dunes. Ils peuvent aussi être changeants. Si la pluie est au rendez-vous, en quelques jours, certains secteurs se couvrent de roquette bien verte et appétissante. Et, là où il n’y avait pas âme qui vive, surgissent des centaines de dromadaires, conduits par des nomades, comme venus de nulle part.
Les participants à cette course extrême auront tout loisir d’admirer ces paysages durant leurs 52 heures de course. Un horizon, fermé au nord par le Djebel Bani, ouvert au sud et à l’ouest, se confondant avec la mer de sable.
M'hamid, c’est aussi la base d’Abdel Benalila, créateur de Sahara Services, le partenaire logistique de la course.
Informations et réservation :
http://www.extreme-runner.fr/


 

 

www.saharaservices.info

Extrem Runners Cup

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

 

The fourth edition of Extem Runner Cup will start on the 9 to 16 March 2014, in Morocco. The 100 miles running or Nordic walking is a bow in the desert, the departure and the arrival will be at M’hamid El Ghizlane, the last city before Chegaga desert.

M’hamid El Ghizlane is the historic nomad’s’ crossroad.

M’hamid El Ghizlane means the Gazelles landscape. They have disappeared since many years as the nomadic caravans because of the cross boarding closure. But in the past the Berber used to do business in all over the Sahara desert, from the Soudan to the Mauritania… they bring their treasures with dromedaries. M’hamid El Ghizlane was for these men, a peaceful and exchange place. Caravans are gone but the Berber culture is still present, indeed, people from the desert have never lost their warm hospitality, the tea welcoming is still current in the culture. Every year Nomads from all over the world gather at M’hamid, for the International Nomadic Festival.

M’hamid is also the last oasis noticeable in Draa valley. Sometimes, sand winds blow plains and dunes. When the rain comes grass grows and adds some colours to this deserted landscape.

Extrem runner cup participants will have all the time to admire this wonderful diversity during the 52 hours of running. A horizon, closed at the north by the little mountains ‘Djebel Bani’ and open in the south and west, with, of course a huge sand skyline.

M’hamid is also Abdel Benallila’s place, the Sahara Services creator. His tourism agency is the first running logistic partner of Extrem Runner Cup.

The Extrem Runner Cup is a course the challenge for runners

Alain Gestin, manager of the 100 miles running, had prepared a complete schedule for one week.

Arrival the 9 March, a Sunday, at Marrakech and off to M’hamid in 4x4 for dinner and night at the Kasbah Sahara Services hotel. The departure to France will be the next Sunday 16 March, after visiting Marrakech on the Saturday.

Between, it is an intensive rhythm:

- Monday morning: running material reception. Afternoon: course’s presentation and participants briefing with road book and GPS points giving.

- Tuesday: breakfast at 6:30 am and running / Nordic walking departure at 8 o’clock. Who is afraid by 100 miles?!

- The last hour accepted is 12 o’clock on Thursday for the slowest. The other will be picked up and bringing back to the hotel. In the afternoon, cares and rest time is planned.

In case of any incident, Alain Gestin is working with a native of Tagounite, a village near M’hamid : Abdelatif Benalilla called ‘Moulay’ knows Chegaga desert by heart. In his rebel teenage, he spent 9 months in the desert, alone with his dromedary. He and his drivers, in 4x4 are able to find and help anybody in distress or in need to care; in fact his team knows how to use nature sign as sun or stars to be guided in the desert. Once you travel with them in the sand, with GPS or not, you understand that they are really taking part of these huge dunes.

Thanks to Abdel and his friend, participants can run in confidence and total security. Abdel is here! ‘Makain Mouchkil’ as he used to say! (No problem). And for the winning, Inch Alah.

 

http://www.extreme-runner.fr/
Contacts Press : Marie-Luce Bozom – 06 15 15 63 20 / Michel Jouinot – 06 80 22 39 50

 

 

www.saharaservices.info

L'Extrême Runner 100 Miles, une boucle M'hamid/M'hamid au départ de la Kasbah Sahara Services
La quatrième édition de
l’Extrême Runner Cup se déroulera du 9 au 16 mars 2014 au Maroc. Le parcours  de 100 miles (161km) à effectuer en course à pied ou en marche nordique est une boucle dans le désert, avec départ et arrivée à M’hamid El Ghizlane, dernière ville aux portes du désert de Chegaga.
Informations et réservation sur :
http://www.extreme-runner.fr/

 

La Kasbah Sahara Serviceshttp://youtu.be/4xvcu-kMIyI


 

 

www.saharaservices.info

Sahara Services

Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Muy lejos de la agitación de los balnearios
En la inmensidad del Sahara marroquí, en companía de los bereberes como guías
En los mercadillos de Marrakech o de Ouarzazate para descubrir las habilidades, los misterios de una artesanía ancestral y los sabores de una cocina llena de colores
Desde las cumbres del Atlas que desenrollan sus curvas rocosas
En los puertos costeros donde barcas y buques unen sus redes con alegría
Sahara Services abre las puertas a un Marruecos humano y acogedor
Ir al encuentro de los habitantes, contribuir a la construccíon de escuelas descubriendo esas inmensidades para una estancia inolvidable, vuelva a encontrar la autenticidad de un pueblo magnífico.

http://www.saharaservices.info

 

 

www.saharaservices.info

Morocco from the Berber Side

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

Morocco from the Berber side

 

Morocco during the winter season is refreshing. Each detour promises a magnificent landscape. The air is softer, sometimes more bearable, but the Sahara region is idyllic, even more from October to February. Temperatures are eventually bearable compared to the summer heat wave.

It is the perfect season to discover the Sahara desert, exceptional environment of biodiversity and Berber culture. Spending the Christmas break assures lovely surprises : the country is not overcrowded and, so ready to share its wonders.

Sahara Services has been created by Abdelkalek Benalila with the aim of showing another Morocco, far from the huge hotels and nature friendlier. From treks in the desert to luxury bivouacs, every trips are according to eco-tourism. Indeed Abdel and his guides love their precious desert and respect it. On dromedary, by foot, or in 4x4, meeting and discovering step everyday.

Everything has been thought to understand the culture and share with habitants. From traditional techniques to rich values, the genuine Morocco is committed to preserve ethical tourism.

 

www.saharaservices.info

Page 1 sur 2